Matthieu Kieffer & Nastassja Wodzinski – Food truck Greedy

Pendant 4 ans, Matthieu Kieffer a travaillé dans une cave à vin appartenant à un chef étoilé et Nastassja Wodzinski a été fromagère chez un Meilleur Ouvrier de France. Tous deux ont acquis une solide maitrise de leur métier et en 2019, ils ont décidé de s’unir autour d’un concept original mixant food truck et slow food. Ils ont créé le food truck Greedy.

Pouvez-vous nous présenter le concept de Greedy ?

Matthieu Kieffer : « La semaine, Greedy est un food truck qui s’installe dans des zones d’activité économique pour proposer de la restauration aux entreprises. L’idée est de faire de la street food selon les principes de la slow food : des produits bruts, sains, de saison, majoritairement bio et principalement locaux que nous transformons nous-mêmes pour réaliser des recettes saines et équilibrées. Le week-end, Greedy est une fromagerie-crèmerie présente sur les marchés. Le samedi, nous sommes accueillis sur un marché organisé par notre producteur de fruits et légumes bio. Et le dimanche, nous sommes prenons place sur le marché de Clairefontaine. Globalement nous intervenons entre les Yvelines (Rambouillet, Orcemont, et Clairefontaine) et l’Eure et Loir (Gallardon et Epernon) ».

Comment s’est déroulée la création de Greedy ?

Food truck Greedy d'Eure-et-LoirMatthieu Kieffer : « Nous avons connu Olivier Gaborit de Point C dans le cadre du salon dédié à la création d’entreprise : Entre Preneurs. Lors de notre première rencontre au cabinet, le projet était embryonnaire. Nous savions seulement que nous voulions nous lancer dans un commerce mobile et travailler des produits locaux de qualité parce que ça nous tient à cœur. C’est en échangeant avec Olivier que notre projet s’est affiné et que nous nous sommes orientés vers cette double activité de food truck et fromagerie-crèmerie. La complexité de notre entreprise réside dans le fait qu’on a deux activités différentes, avec des achats différents et des marges différentes. Il fallait que tout soit bien évalué pour rendre le commerce viable. Pour cela, Olivier nous a accompagnés pour l’étude de marché et nous avons monté le prévisionnel ensemble au fil de nombreuses réunions.

Concernant le financement, Olivier nous a aidés à constituer notre dossier pour obtenir un prêt d’honneur auprès d’Initiative Eure-et-Loir. Nous avons aussi consulté quatre banques. Notre projet étant bien monté et bien présenté, trois nous ont répondu favorablement. Pour finir, nous avons choisi notre banque qui a particulièrement bien accueilli notre initiative.

Avec Olivier et Sonia Cupertino la spécialiste du juridique chez In Extenso, nous avons aussi longuement étudié les statuts, vu comment on gérait l’entreprise, comment on se répartissait les parts… Il faut bien y réfléchir au départ pour ne pas avoir à revenir dessus ensuite.

En conclusion, Olivier nous a beaucoup aidés. Il est sérieux, pédagogue, déterminé et précis. Il est réactif et n’hésite pas à relancer pour faire avancer les démarches. Il a cru en notre projet et a tout fait pour que le dossier soit juste et défendable. Je pense que s’il n’avait pas été viable, il aurait eu l’honnêteté de nous le dire. On sent qu’il n’est pas là pour signer des contrats, mais bien pour aider les créateurs d’entreprise. »

Et maintenant que fait In Extenso pour Greedy ?

Matthieu Kieffer : « Toute la compta et la gestion administrative ! J’attribue juste un numéro de facture à chaque chèque et je transmets tous mes documents à Jennifer Benhamma ou  Mélanie Brandel via Inexweb. C’est simple, rapide et c’est zéro papier ! »

Suivez-les sur Facebook