Jérôme Payen, Thomas Rocton – L’Atelier Normand

Après avoir été responsable d’un centre de profit, Jérôme Payen a monté une première entreprise spécialisée dans le design de murs d’eau, de murs végétaux et de fontaines. Avec plusieurs associés, dont Thomas Rocton qui possédait son entreprise de menuiserie d’agencement, il vient de créer l’Atelier Normand, un atelier participatif.

Quel est le concept de l’Atelier Normand ?

Jérôme Payen : « L’atelier normand est un atelier collaboratif de 800 m² intégrant un parc machines bois, un parc machines acier, un espace de coworking et une salle de réunion. L’ensemble du parc machines est en libre-service principalement à destination des artisans. L’Atelier Normand fonctionne comme une salle de sport : nos clients ont un abonnement qui leur donne un accès illimité à l’ensemble des machines. Notre cible de professionnels est principalement constituée d’artisans qui se lancent et ne peuvent pas ou ne souhaitent pas investir dans un matériel coûteux. L’Atelier Normand est pour eux une sorte d’incubateur qui les accompagne de la création jusqu’à l’autonomie. L’Atelier Normand s’adresse aussi aux particuliers passionnés qui souhaitent par exemple, fabriquer leur cuisine ou leur portail. Ils peuvent accéder à des machines professionnelles en les louant à l’heure et également, à des cours du soir.

Enfin, l’Atelier Normand est un centre de formation professionnelle permettant d’accéder à des qualifications de soudeur ou de menuisier. »

Comment est née l’idée de créer L’Atelier Normand ?

Jérôme Payen : « Sur mon propre retour d’expérience ! Quand j’ai créé ma première entreprise Design R&O, je suis parti de rien et assez rapidement, j’ai manqué d’un atelier suffisamment grand et de matériel. Il aurait fallu que j’investisse dans des machines coûteuses que j’allais finalement utiliser trois ou quatre jours par mois. J’ai donc cherché un atelier partagé dans la région. Il n’en existait pas, hormis en région parisienne. J’ai pris alors contact avec leur dirigeant qui m’ont fait visiter leurs installations et expliqué leur fonctionnement. Avec Thomas Rocton qui possédait déjà un parc machines bois, nous avons alors décidé d’offrir ce service en achetant des machines pour les mettre à disposition des entreprises qui n’ont pas la possibilité d’investir, mais qui néanmoins en ont besoin pour produire et se développer. »

Comment Point C Vire vous a-t-il accompagné dans la création de l’Atelier Normand ?

Jérôme Payen : « Alexis Colin de Point C Vire m’a été conseillé par la banque à qui j’ai parlé de mon projet. Dès le premier contact, j’ai vu qu’il comprenait bien les problématiques d’un créateur d’entreprise et que Point C proposait une prestation complète et sérieuse. Alexis m’a accompagné sur la faisabilité commerciale et technique. Bien sûr, il a travaillé sur l’étude financière et constitué un dossier correspondant à ce que les banques attendaient. Il a aussi apporté un œil extérieur sur la présentation du dossier et l’a amélioré. Enfin, il s’est chargé de trouver des aides. Grâce à lui, nous avons pu obtenir un prêt à taux zéro Impulsion Développement, accordé par la Région Normandie et son agence de développement. Il s’en est occupé seul. J’ai eu juste à signer les documents ! Alexis a été très efficace et réactif pour faire avancer mon dossier. Il est allé au-delà de mes questions et a été force de conseils sur de nombreuses questions grâce à ses nombreuses recherches d’informations. »

L’Atelier Normand
4 rue du poirier
14650 CARPIQUET
www.lateliernormand.fr