Antoine Gillier – Proxy

Après 30 ans passés dans l’informatique de gestion et avoir été chef d’un service informatique à la Mairie de Paris, Antoine Gillier a choisi de se reconvertir. A 56 ans, il s’apprête à ouvrir un commerce d’alimentation générale Proxi à Roche-lez-Beaupré, dans le Doubs.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de créer votre commerce Proxi ?

Antoine Gillier : « Cette reconversion professionnelle s’inscrit dans un changement de vie afin de me rapprocher de mes filles installées dans le Doubs. Ce qui m’a intéressé dans le commerce d’alimentation générale, c’est d’avoir un peu un rôle socio-économique, d’être un point de passage dans un village, un lieu de service. L’autre motivation était de pouvoir donner un emploi à ma fille qui va travailler avec moi et à qui par la suite, je vais céder l’entreprise.

Dès que j’ai pris ma décision, j’ai recherché des commerces et je suis entré en contact avec Carrefour. Le groupe propose un accompagnement sérieux, tout en offrant une certaine liberté. Ça correspondait aussi ce que je cherchais : travailler en indépendant. Autre aspect attractif : l’investissement est moins élevé que pour une franchise. »

Pouvez-vous nous présenter votre commerce ?

Antoine Gillier : « Je m’installe dans un local fermé depuis plus d’un an, où il n’y avait pas de reprise de fonds. Nous sommes actuellement en travaux et nous allons ouvrir le 26 avril. Le commerce est situé sur un axe très passant entre Besançon et Montbéliard. Nous disposons de 130m² de surface de vente dans laquelle nous allons proposer outre les rayons traditionnels, des produits locaux, des services de dépôt de pain et de gaz, et un coin détente pour consommer sur place. Nous assurerons aussi les livraisons ponctuellement, surtout auprès des personnes âgées. »

 

 

Comment Point C In Extenso Besançon vous a-t-il accompagné dans la création de votre commerce ?

Antoine Gillier : « Au départ, j’étais en rapport avec une autre structure d’accompagnement, mais n’obtenant pas les réponses et la réactivité attendue, mon contact chez Transaxio m’a mis en relation avec Lydie Charlet du Point C Besançon.

Il fallait s’occuper de l’étude de marché et du business plan. Lydie Charlet a réalisé un dossier complet, répondant aux attentes des établissements bancaires. Ensuite, elle m’a mis en relation avec leurs partenaires bancaires. Elle m’a accompagné à un premier rendez-vous et je suis allé aux autres seul et en confiance car mon projet était solide. J’ai finalement retenu le Crédit Agricole de Franche Comté. J’avais aussi le soutien d’Initiative Doubs Territoire de Belfort et je n’ai pas rencontré de difficultés pour le financement.

Sur le plan juridique, Lydie Charlet m’a orienté vers Judith Lablotière qui, avec le soutien de l’expert-comptable Charly Criscuolo, m’ont conseillé sur le type de société en prenant bien en compte l’association avec ma fille. Il y a eu une réflexion experte découlant sur la réalisation des actes juridiques associés. »

Qu’avez-vous pensé de l’accompagnement de Point C ?

Antoine Gillier : « Je me félicite d’avoir contacté Point C. L’accompagnement a été efficace et l’état d’esprit très agréable. Lydie Charlet, comme tous mes autres interlocuteurs, ont été à l’écoute, toujours impliquée, réactive et de bon conseil. Inutile de la relancer sur un sujet, c’est elle qui devance les questions. Je vais bien sûr poursuivre la collaboration avec In Extenso. On doit se revoir concernant la partie organisation de la comptabilité et la mise en place du logiciel INEXWEB avec le paramétrage de mon tableau de bord. Ils s’occuperont également de l’aspect social. »

PROXI Roche-lez-Beaupré
Place de la Poste
25220 Roche-lez-Beaupré